Nourrissage des oiseaux

Classé dans : Coaching, Entretien | 0

La mangeoire en cas d’hiver rigoureux devra être judicieusement placée à l’abri des prédateurs (par exemple sur un haut piquet avec vue dégagée aux alentours, ou dans la couronne d’un arbre). 

Les distributeurs de nourritures (silos) sont particulièrement conseillés, car les graines y restent sèches et propres. On peut aussi suspendre des boules de graisse pour mésanges ou autres friandises.

Mieux encore que les places de nourrissage artificiel : les sources naturelles de nourriture comme les haies de baies sauvages (églantiers, prunelliers, argousiers, sureaux, ect.) dont vous pouvez enclore votre terrain.

N’oubliez pas que certaines variétés peuvent présenter un danger pour les enfants. Les baies de l’if et du chèvrefeuille sont ainsi appréciées des oiseaux, mais toxiques pour l’homme !